Aventure permis A2, épisode 24

Aventure permis A2, épisode 24

14/04/2018 0 Par Loup

(Samedi 14 avril 2018)

J’arrive cet après midi légèrement en avance, et tombe sur une autre élève avec qui j’ai déjà roulé, et qui passe le plateau en même temps que moi. Nous discutons un petit moment, stressées par la date qui approche, puis nous nous dirigeons vers le garage…

Aujourd’hui, nous sommes quatre, et après quelques tours de chauffe, où un peu trop emballée, je dégomme un plot en jouant à resserrer mon slalom, nous nous installons sur les deux pistes, les deux nanas d’un côté, les mecs de l’autre.

Notre moniteur a installé le parcours lent, s’avance vers nous d’un pas décidé, et nous demande d’enlever notre casque. Nous nous exécutons, coupons le contact, et il nous explique que nous allons passer l’examen du plateau en “conditions réelles”.
Mon binôme choisit le parcours en tirant une fiche, et nous tombons sur le lent avec le premier tournant à gauche.

On a beau connaître notre moniteur, nos motos et la piste, la pression monte malgré tout, car tout devient bien plus concret : la date approche, et c’est donc la dernière ligne droite avant le grand plongeon…

Pendant que l’une exécute la poussette, l’autre fait les vérifs.
Puis on attaque chacune notre tour le parcours lent, après qu’il nous l’ait expliqué “façon inspecteur”, avec les fiches.

Viens mon tour, je m’installe, prend une grande inspiration, regarde le parcours, expire, et recommence encore une fois, avant de me lancer.
Je regarde loin, je ne pense à rien, et je me concentre au mieux possible pour simplement laisser faire mes connaissances de jeune motarde. Une fois les portes franchies, et le demi-tour effectué, je m’arrête pour prendre mon moniteur en passager, et reprend le parcours, en m’interdisant de réfléchir pour ne pas laisser le stress se faire une place dans les méandres de mon cerveau.
Je termine finalement le parcours sans encombres, plutôt contente de moi.

On passe ensuite au freinage d’urgence et à l’évitement à droite, qu’il nous explique à l’aide des fiches.
Des questions ? “…vouiii…” ; je demande à regarder à nouveau le dessin des parcours, car je me connais, je suis capable de faire l’aller du freinage à l’envers … ?

Ma camarade s’avance courageusement et passe encore une fois en première. Je la regarde attentivement effectuer son freinage d’urgence, puis son évitement.

Vient mon tour, je m’installe et recommence comme pour le lent : j’inspire, regarde le parcours, expire, et recommence une autre fois pour faire descendre la pression.

Une dernière inspiration, et je met les gaz, première engagée. Deuxième, gaz. Troisième, gaz. Je fonce en ligne droite, freine assez brusquement pour me remettre en tête les réactions des commandes.
J’effectue mon demi-tour, un peu perturbée par la présence d’enfants de l’autre côté de la clôture, qui se mettent à me jeter des cailloux.. Je repars, essayant de ne pas être perturbée, et monte à 50km/h, pour finalement m’arrêter à la limite de la ligne, mon calme légèrement entamé par les petits lapideurs en herbe. Mon moniteur m’indique que j’ai mordu la ligne, et me demande de recommencer. Je lui signale les gamins au fond de la piste, explique la situation, et le vois sauter sur une moto, et aller s’en occuper. Bien fait pour vous, petits trolls ! ?

Il revient, me fait signe de recommencer, je me lance et cette fois ci je m’arrête bien dans la zone, sans rien mordre.

Vient le tour de l’évitement, et je recommence à inspirer, regarder le parcours, expirer.. Puis me lance, et passe mes vitesses bien avant la ligne, aussi sûre de moi que possible.
Je slalome, concentrée sur ce que je dois faire, et effectue mon demi-tour en première sans encombres. Me voilà à repartir dans l’autre sens, deuxième, gaz, troisième, gaz. Je regarde mon compteur : 48km/h. Je remet un peu de gaz, vois la ligne de l’évitement, pousse sur mon guidon, et prie un peu.
Pas de bruit de plot qui vole, ça passe!
Je ralentis en douceur et m’arrête calmement dans la zone prévue…

Notre moniteur vient nous voir, et nous donne nos notes respectives : pour moi, ce sera un B aux vérifs, un A au lent (plus de 23s!), un A au freinage d’urgence, et un A à l’évitement.
Je soupire de soulagement, et souris de toutes mes dents sous mon casque ! J’en ai la preuve, je PEUX l’avoir !!! ???

On passera le reste de la séance à s’entrainer sur les parcours mais de l’autre côté, et après un demi-tour en neutre (…) et une petite chute, il m’invite à me reposer, car j’enchaîne sur de la circulation juste après, et qu’il vaut mieux pas trop pousser à quelques jours de l’examen.. ?

Après une petite pause, je renfile mon cuir, qui va me faire regretter de ne pas avoir mis mon blouson d’été sur les deux heures à venir…

Malgré une appréhension de ma part sur certains virages, la circulation s’est plutôt bien passée!
…Hormis ce superbe moment où un petit insecte non identifié s’est dit que mon casque serait un parfait endroit pour s’installer et profiter du voyage… Il avait pris l’option baignade dans mon œil, donc comment vous dire que j’ai adoré héberger cette bestiole……. ?

Enfin bon, une belle journée de moto avec le Soleil, et le sourire… J’aurais presque hâte de passer l’examen, dites-donc ! ?

*Hey, Copine, si tu me lis, lâche pas le morceau, tu as ce qu’il faut pour l’avoir, et laaarge ! ?*

V à tous ?