Aventure permis A2, épisode 6 :

25/11/2017 0 Par Loup

 

Aujourd’hui, journée pleine d’émotions… J’ai reçu non sans difficultés (hein Juju le moniteur ? ?) mon nouveau casque ce matin (un exo 1200 air), à une heure de prendre la route pour la piste.. puis j’ai enchaîné sur deux heures de plateau, et deux heures de circulation.

Pour ce qui est du plateau, on a attaqué directement sur le rapide, et à ma grande surprise je l’ai directement réussi. Un slalom nickel, un demi-tour sans mordre, une bonne accélération, pas de plots qui volent lors de l’évitement, et un arrêt d’urgence là où il faut. Une fois. Deux fois. Trois fois. Là je vous avoue que j’étais assez perdue, car après les deux dernières leçons où tout volait dans tous les sens, y arriver comme ça, hop, tranquille… ça surprend ! ? Mais rassurez-vous, j’ai vite recommencé à faucher des plots et à peiner un peu ?

J’en ai même tellement fait voler que mon moniteur a fini par installer un exercice spécial contre-braquage, où je devais slalomer sur toute la piste en utilisant cette technique! Je me suis alors rendue aperçue que parfois, au lieu de contre-braquer, je tournais juste mon guidon, et que comme ma vitesse n’était pas assez importante pour être conséquente je ne m’en rendais pas compte.. oups ! ?

Une fois le slalom mieux maîtrisé, il m’a installé le parcours du rapide mais sans les plots d’évitement, pour ne pas que je les regarde : du coup j’étais totalement perdue et je cherchais où regarder… ” ah oui, c’est vrai, devant ! ” .. Mince, il a raison… Je regarde peut être bien les plots en fait…. ?

Et après tout ça, un petit peu de lent, sur lequel j’ai terminé par une superbe vautre. Vous savez, la classique perte d’équilibre à l’arrêt, où on retient tant bien que mal sa monture à la force du mollet, pour finalement se résigner à faire un bisou au sol. Au moins, en voyant la chute venir, j’ai pu me protéger et ne pas me blesser ! C’est ça de pris !!

Finalement, on arrive donc à la première leçon en circulation… qui me faisait peur, clairement. Pleine d’appréhension, paniquée à l’idée de ne pas bien réagir quand il le faut.. et j’en passe. Mais nous y voilà, ça y est, j’ai plus le choix. L’oreillette vissée à l’oreille, non sans douleur (au moins ça a détourné mon attention de mon stress), me voici, pied à terre, prête à me lancer sur l’asphalte brûlant.. ah tiens, il pleut là, non? .. bon, me voici, pied à terre, pantalon de pluie enfilé, visière fermée, légèrement embuée (qui est ce qui a oublié d’installer son pinlock..? Hmm…?) prête à patauger joyeusement dans la flotte au milieu des voitures. Allez. Go. Go. ….Go!

Je vous passe les détails, principalement parce que tout se mélange encore dans ma tête à l’heure actuelle, mais j’ai réussi à passer de tétanisée à “encoooooore” en moins de 20minutes. Je me suis même fait le plaisir d’une modeste pointe à 70km/h ! ??

Mais le must, le bonheur suprême, la cerise sur la moto, ça a été… *roulements de tambour* … mon premier V d’apprenti-pilote ! Je ne me suis jamais sentie aussi bien, pour un truc aussi simple… Voir un motard arriver en face, me saluer, et lâcher instinctivement la poignée l’espace d’un instant pour lui faire un timide V, sourire jusqu’aux oreilles… ça a totalement fait ma journée.

Je crois que je commence enfin à réaliser que je le fais vraiment… Je le fais pour de vrai.. je passe mon permis A2. Et je suis apprentie-motarde !!! ?

..

La suite mardi prochain !

V à tous