Aventure permis A2, épisode 9 :

19/12/2017 0 Par Loup

Ce soir, on est juste deux sur la piste.
Chacun son côté, je me dis qu’on va pouvoir profiter..

Première heure, exercice de slalom façon lent sur la moitié de la piste, demi-tour avec arrêt, et slalom dans l’autre sens. Bon, la dernière fois, j’avais plutôt bien géré l’affaire, j’y vais donc avec confiance, et je me dis que là, ça devrait passer beaucoup plus facilement.
J’enfourche ma belle 04 (ah, ce nom… relents poétique!), je tourne la clef, j’enlève la béquille, je lance le moteur, passe la première.. et on met un beau filet de gaz, on dose l’embrayage.. que la force du Motard soit avec moi ! Eeeeet… oh bah dis donc, ça passe ! Ça passe.. ça passe.. ça pass.. ça va pas passer.. non.. non.. aaaaah… ça passe pas. Bon tant pis, on recommence, allez.. go… oh, un plot, et si j’allais rouler dessus ? … et merde. Pas grave, c’est le temps de me chauffer, me dis-je dans un état de naïveté total. J’ai beau me forcer à me détendre, regarder loin, rien à faire, les plots me narguent. Comme j’ai bon caractère, je me vexe, et je leur roule dessus. Encore. Et encore. Et toujours. Une pointe de désespoir me prend. Pourquoi je n’y arrive plus ?! .. mon moniteur me donne des conseils, je me relance, je m’en sors moins mal, mais c’est toujours pas ça.. Je finis la première heure sans grande réussite, un peu frustrée, mais je relativise.. ou du moins, j’essaye ?

Deuxième heure, le rapide, parcours d’examen. Je vais voir mon moniteur, et lui annonce, légèrement honteuse que je me suis froissée l’épaule il y a quelques jours, et que du coup je ne peux pas trop forcer à droite. Moitié désespéré par mon masochisme, moitié fier de mon dévouement, il me dit qu’il installera le parcours avec évitement à gauche pour ne pas abîmer ce qu’il me reste d’épaule. Je lèverai bien les bras au ciel de joie, mais je ne peux pas. J’esquisse un timide sourire et le remercie.
Le parcours installé, j’appréhende un peu, car cela fait un moment que je ne l’ai pas fait, et surtout, je sens mon épaule me rappeler à l’ordre.. faut vraiment que j’arrête de rouler blessée.Mais c’est plus fort que moi, j’ai envie, j’ai besoin d’être sur une moto. J’y ai goûté, c’est trop tard maintenant, y’a plus qu’à espérer que ma raison refasse surface un jour ! ? Malheureusement, ce n’était pas mon jour, je fait voler les plots comme à mes premiers cours, j’en arrive à me sermonner toute seule dans mon casque. La frustration monte, doucement, mais sûrement. J’essaye de la contenir en me rappelant ce que l’on m’a dit : on progresse par pallier. Un coup ça va nickel, un coup on stagne ou on régresse, et ça repart de plus belle après.. mais j’ai beau le savoir, je termine à jurer dans le vide. Et bien que mon temps de cours est passé, que mon moniteur me dit de laisser tomber pour aujourd’hui, je m’acharne, comme la tête de mule que je sais si bien être parfois ?. Non, je ne partirai pas sur un vol plané de plots. Hors. De. Question.
Et ça paye, je termine par un évitement bien moins catastrophique que les précédents, et ça me suffit. Au moins je ne termine pas sur un échec, et à mes yeux ça a son importance ! ?

La leçon terminée, comme d’habitude je reste fumer une clope avec mon moniteur, et on parle moto, voyages.. Oulah, 23h, ça fait une heure que le cours est terminé, il ne reste plus que nous deux.. et en plus on m’attend sur NM… on va peut être bouger hein ! ?

Voilà voilà, ce soir n’était pas le plus fou de mes cours, mais cette séance de bavardage m’a permis de redescendre en pression, et de clore la soirée sur un très bon moment. Merci à lui ! ??

Toujours est il que je retiens : la reprise des cours après une semaine et demi sans rouler, et avec l’épaule en vrac… à éviter !
Je fonce me soigner d’ici ma prochaine leçon jeudi de la semaine prochaine, pour vite continuer à progresser et pouvoir vous raconter tout ça !!
Parce que oui, même si mes rêves motos me motivent pour le permis, ce sont vos encouragements qui me portent dans les moments comme ce soir où je perd un peu la foi.. alors merci

V à tous, et à bientôt