Apprentie Voyageuse – Jour 1

Apprentie Voyageuse – Jour 1

05/06/2019 1 Par Loup

Samedi 05 mai 2018

Cela fait maintenant quelques jours que j’ai ma monture, et bien qu’ayant pu rouler environ 150/200km depuis, j’appréhende un peu les 278km qui nous séparent de notre destination : Villefranche-de-Rouergue.
Sans compter que l’arrivée de mes vacances s’est accompagnée d’un superbe coup de mou, de maux de gorge et d’oreille, et d’un nez légèrement bouché en prime. Autant dire que je suis dans des conditions idéales.

C’est donc très assommée et fatiguée que je me réveille ce matin, pour un départ prévu à 10h00.
J’ouvre les yeux, me prend un shooter au sirop pour la toux, avale un cachet d’ibuprofène, et part poser ma fatigue autour d’un chocolat chaud, affalée sur le canapé…
Le départ sera reporté de plusieurs heures, car je vais finalement passer une bonne partie de la matinée à m’endormir sur le-dit canapé.

Nous décollons finalement sur les coups de 14h, 14h30, en direction de la pompe à essence pour nourrir les bêtes, puis enfin vers Villefranche-de-Rouergue !

Un premier arrêt à Sauveterre-de-Guyenne, puis nous traversons Duras, faisons un court arrêt à Montségur, pour finir par faire une vraie pause à Miramont, où nous prenons un verre dans un PMU du coin. Une cantatrice locale nous fait alors le plaisir de miauler des notes plus fausses les unes que les autres, afin de nous encourager à repartir, sans doutes.

Un peu plus loin, un court arrêt dans un magasin nous permet d’acheter un support type GoPro, pour fixer ma caméra Low Cost sur les crash-bars de la belle.
Si tôt acheté, si tôt installé, bien entendu ! Après un réglage rapide, nous allumons la caméra et reprenons la route.

L’arrivée à Villefranche-de-Rouergue se fera vers 20h30 au camping où nous attendent nos amis, en pleine préparation de barbecue.
Une bonne bière fraîche clôturera cette première journée, dont je retiendrais : le beau paysage des routes du secteur (notamment la vue sur Cahors depuis la route), ainsi que les nombreuses routes à virolos que nous avons prises.

J’avais beau être dans mes meilleurs moments à 80/90 km/h, la beauté du coin compensait la vue de mon compagnon traçant au loin sur sa moto ! 😉


Je ne sais pas ce qui m’attend pour les jours à venir, mais je n’ai qu’une hâte : passer la semaine entière à découvrir la région, et ma monture.

Vivement demain !