Apprentie Voyageuse – Jour 6

Apprentie Voyageuse – Jour 6

07/04/2020 0 Par Loup

Jeudi 10 mai 2018

C’est aux alentours de 12h00 que nous arrivons dans le centre de Villefranche de Rouergue, après un petit déjeuner agrémenté de chocolatines (oui, CHO-CO-LA-TI-NEUUUUH), offertes par nos amis.


Nous arrivons donc à la fin du marché, qui se tient sur la place Notre-Dame, où se dresse la cathédrale/église (j’arrive jamais à faire la différence!) du même nom.

Principalement composé de marchands de fleurs et de plantes, et de fromagers, il ne paie pas de mine. Mais le cadre joue largement en sa faveur : place et décor médiéval, sur fond de morceaux joués par un carillonneur en haut de l’église.


Nous partons en quête d’un boucher/charcutier, afin d’avoir de quoi accueillir un couple d’amis, venus rejoindre l’aventure, et qui arriveront au mobilhome sur les coups de 14heures.


Séparés en deux groupes, mon homme et moi trouvons un maître artisan boucher-charcutier, qui nous servira chipolatas, côtelettes de porc et magret de canard avec le sourire; sa femme et lui-même sont motards, alors forcément, ça rapproche !


Une fois notre mission accomplie, nous nous regroupons pour flâner un peu dans la ville, puis rentrons préparer le barbecue pour les nouveaux arrivants.



Une fois tout le monde arrivé et attablé, nous prendrons plaisir à dévorer “notre” magret, ainsi que l’entrecôte chassée par nos amis… Miam.

Au programme cet après-midi : improviser de notre côté, avant de rejoindre nos amis pour un verre à Najac… L’improvisation se terminera en lamantinage dans le mobilhome.


Le moment venu, nous prenons la route tout les deux, et convenons de ne nous arrêter qu’au seul endroit où il faut tourner, histoire de ne pas se perdre l’un l’autre.

Monsieur part devant, et en quelques minutes je me retrouve seule sur la route avec ma belle, tresse au vent, le regard quittant parfois la route pour observer le paysage.

Ma caméra tourne, et j’espère cette fois-ci avoir de belles images à visionner.. Étant donné que ces derniers jours, entre la pluie, le manque de batterie et le fait d’avoir oublié de vérifier si elle avait été démarrée, il a été assez compliqué d’enregistrer quoi que ce soit !

Je sens jour après jour que ma conduite devient plus fluide, plus sûre, et je dois avouer que se sentir progresser comme ça est très gratifiant !

Après une vingtaine de minutes sur de belles routes viroleuses de campagne, et après avoir rejoint mon homme à l’intersection convenue, nous finissons par arriver à la belle Najac.

Pour rappel, Najac, c’est le village visité la veille, et comme tu peux le voir c’est très, très moche!

Les copains sont déjà installés en terrasse.

Mon amoureux retourne voir en hâte M.Najac, le coutelier rencontré la veille, avant de se joindre à nous.

Mais si, tu sais, lui !

Nous passons un agréable moment tout les 6, avec Dalek le bouvier australien de nos amis, autour de bières et de gaufres (encore).

Sur le retour, nous partageons la route avec les derniers venus, un binôme sur un fazer.

D’abord entre eux et ma moitié, je finis par me faire dépasser, évidemment.
Arrivés à destination, je vais voir le pilote, et lui demande un peu gênée si c’était parce que j’étais trop lente… Il me répond avec le sourire que non, qu’il voulait juste se faire plaisir sur la route. Et ma moitié de lui dire :

“T’as vu, elle roule bien ma femelle hein ? Et juste 2 semaines de permis!
– Ah oui, pour si peu, elle s’en sort bienEn même temps, avec toi elle doit suivre, elle n’a pas le choix ! Haha!”
(Tu te doutes bien, sur le coup, mes chevilles ont enflé, fort. Hihi.)

Pas faux cependant, mais ce n’est pas plus mal d’être derrière mon homme, car j’apprends en étant la padawan d’un motard expérimenté et passionné

Ce qui n’a pas empêché quelques frayeurs sur certains virages !

MAIS ! Je retiens aujourd’hui le beau virage réalisé à 102km/h (ouhlalaa), et en ayant l’impression d’avoir bien penché!
(ndlr : 2ans après, avec un peu plus d’objectivité, j’ai dû juste bouger une épaule, hein, hahahaha)


Le patron, le retour !

Bon, c’est pas tout ça, mais il est 21h, et le barbecue est prêt !
Byyyyye~ !